COVID_Bouquet_Containment_J06.jpg

Covid-19, Containtement of a bouquet.

 

Chaque jour, je le contemplais, 

le temps venait le marquer,

chaque jour, je le photographiais. 
Vanité confinée.

14-Sicile-DSCF9477.jpg

S'accorder un peu de légèreté. 

Ils défilent

sous mes yeux médusés,

poussé par le vent

il est temps

de laisser échapper

toutes ces pensées

Je me laisse embarquer

par tous ces dégradés

pour être absorbée

dans ce ciel chargé.

Avant d'être alpagué

par la réalité

m'obligeant à quitter tant de volupté.

HL-MRiff-Sbrugnera-Carnetdelintimelouest

Carnet de l'intime, l'ouest américain.

Par moment il y a comme une nécessite de s’échapper, pour se confronter à soi-même, hors des rôles qui nous sont attribués. Ce road trip dans les grands espaces américains est une introspection personnelle au fil des kilomètres. À la recherche de sensations pour s’autoriser à se laisser aller. Sortir des carcans de notre quotidien, pour atteindre une plénitude. Prendre le temps de contempler, pour ne garder que le calme et ne pas se laisser emporter par les tumultes qui nous entourent.
 

mju-riff-sbrugnera-mju-06.jpg

MJU

Performer le commun  
loin du faste  
des exploits  
rassembler l'urgence  
et l'oublie  
le désir et son cahos  
l'instinct et sa perte  
satisfaire l'espace en s'y arrêtant  
les traces d'un présent qui court après lui-même
d'un présent extatique  
se dévore au futur et s'harmonise  
en absent 
 

mamya-riff-sbrugnera-mamya-01.jpg

Mamya

Là.
à temps.
en dehors.
justes.
entre les murs.
loin des autres.
pleines des nôtres.
couvertes d'histoires.
sur des tapis de silences.
harponner la douceur.
arpenter les murmures.
repousser l'impossible
absence. 
 

insaisissableperfection-riff-sbrugnera-i

Insaisissable Perfection

On pense être habitué à la vision d’un corps dans une société de l’image qui affiche sans cesse la nudité et valorise la beauté par l’extrême minceur. Comment regarder un corps aspiré par le vide, un être qui s’accroche à sa fragilité pour y puiser une force voire une jouissance. Est-il possible de faire belle image devant un corps qui s’inflige une privation, une souffrance ? Peut-on accepter de le voir prendre du plaisir à s’explorer et à s’exposer mis à nu sur l’image ? 

Ouestu-riff-sbrugnera-ouestu-05.jpg

Où es-tu ?

La mer te fascinait, elle t’a emporté.
Elle retient une partie de mon histoire et capte mon regard pour avoir attrapé ton souffle à jamais.
Retourner sur ces plages, ces falaises où les embruns, le soleil, et le vent me font ressentir ta présence.
Face à cet horizon, ce désert qui dit le manque et l’interminable absence, je parviens à te retrouver.
Mais, il y aura toujours des caps à franchir …
 

ManonRiffSbrugnera-Canard-01.jpg

Canard

Février 2015, dans le sud-ouest.

Chaque année au mois de février, dans un cabanon du sud-ouest de la France, le même rituel. Dix canards entier, juste déplumés (arrivés directement de chez le producteur) attendent bien alignés les uns à coté des autres, sur la table du jardin. Nous voilà parti, quatre jours de préparation, pour confectionner des confits, magrets, foie gras, graisseron … Aucune partie ne sera négligée, même les carcasses seront dégustées.

Voici une trace de ce savoir faire.

Nude-riff-sbrugnera-nude-04.jpg

Nude

© Manon Riff-Sbrugnera